«

»

Tout Court ! 2017 : bilan et perspectives

Tout Court ! 2017 : bilan et perspectives

Voilà c'est fait, on a créé un festival! 🙂

Une belle aventure, l'aboutissement de plus d'un an et demi de travail avec les jeunes de l'atelier Cinémacam puis du BIJ et enfin du lycée, avec la mairie de Gisors, avec tous nos partenaires, et avec tous nos bénévoles! 

Dans l'ensemble, cette édition fut une belle réussite! Malgré un public encore timide et une météo qui ne nous a pas aidé (week-end de canicule, on a eu très chaud!) le Tout Court a su trouver son ton, son ambiance et sa dynamique. De nombreux artistes, réalisateurs, acteurs ou producteurs se sont succédé et les échanges avec le public, les jeunes et les bénévoles ont été riches et intenses! 

C'est maintenant l'heure du bilan et des perspectives pour l'édition n°2!

Passons d'abord sur les deux points durs: le public et la météo. Plusieurs de nos séances, surtout celles du matin, ont été un peu boudées: on a même dû annuler une séance, le dimanche matin à 10h au cinéma Jour-de-Fête, faute de public! Dans l'ensemble, toutes catégories confondues environs 200 personnes ont assisté à au moins une séance ou un atelier du Tout Court ! Ce n'est pas beaucoup - environs moitié moins que ce que nous espérions - sans pour autant être catastrophique pour une première édition: il faut généralement plusieurs années avant qu'un festival ne trouve vraiment son public. Une fois qu'il sera bien connu que Gisors a désormais son festival de cinéma dont elle peut être fière, le public suivra! 🙂 Par ailleurs la salle des fêtes n'étant pas climatisées, la canicule a rendu certaines séances un peu difficile: il a fallu supporter des températures dignes d'un sauna!

Plusieurs pistes seront étudiées pour remédier à ces points l'an prochain, tel qu'un meilleur plan de communication, une date de festival déportée vers une période plus favorable, ou une plus grande implication des scolaires.

Quelques améliorations seront également apportées à la programmation: on réfléchira à la rendre moins dense, plus aérée, laissant plus de temps aux échanges après séances et plus de pauses entre séance - quitte à sélectionner moins de films. on préparera mieux en amont les prises de paroles, notamment avec les jeunes: trouver des questions à poser aux invités pour mieux lancer la dynamique d'un débat. On envisagera l'idée de séances spéciales débats, sans projections, juste pour créer un moment d'échange privilégié entre les invités et le public.

Quand aux points positifs, à maintenir et pérenniser, ils sont nombreux et ont été très remarqués:

  • L'engagement des jeunes, que ce soit ceux de l'atelier Cinémacam, du BIJ ou du lycée, ainsi que ceux qui sont venus en tant que simple bénévoles, ils ont participé avec une belle constance y compris aux travaux les plus rébarbatifs tel que la tenue du bar ou la billetterie. Alors qu'ils avaient déjà beaucoup travaillé sur la direction artistique et les sélections, nous autre adultes pensions qu'ils ne seraient pas très motivés sur les tâches logistiques: nous avions tort! Et leur engagement a été particulièrement remarqué, notamment par les invités habitués aux festivals mais qui n'avaient jamais vu ça ailleurs. Ce qui laisse augurer d'un bel avenir au Tout Court ! vis à vis des jeunes : il s'agit bel et bien de leur festival! 
  • La qualité artistique des sélections. C'est un compliment qui revient souvent, notamment de la part du jury pro: les films ont été bien choisi, variés, pertinents, stimulants, et les séances bien équilibrées (modulo peut-être leur longueur). C'est là le résultat du très long travail de visionnages et sélections (plus de 600 films inscrits!) effectué avec les jeunes et leurs encadrants: de nombreux visionnages, notations de films, discussions, tours de tables... Et un gros travail non seulement sur le choix des films, mais également sur l'ordre de leur passage: équilibrages des programmes. A noter qu'aucun sélectionneur n'était pro, et qu'aucun n'avait jamais effectué ce travail: un grand bravo donc à tous les jeunes de Cinémacam, du BIJ et à leurs encadrants! 🙂

Bravo également aux trois musiciens de la soirée ciné-concert, particulièrement appréciée, qui ont donné au public du festival un moment magique! Ainsi qu'aux participants aux films de la séance "films d'ateliers du territoire" venus les présenter souvent en famille: ce fut un des moments forts du festival.

  • La qualité technique des projections. Notre partenaire Ciné-Rural à fait de ce côté un énorme travail pour assurer une qualité professionnelle des projections. C'est une belle réussite sur les films pros: projections en DCP sur un magnifique grand écran loué pour l'occasion, et très bonne restitution sonore (certes un peu amoindrie par l’acoustique de la salle, pas conçue pour du cinéma). Un peu plus de difficultés sur les projections des films amateurs depuis des fichiers HD (quelques sautes d'images sur certains films) mais pas tellement gênant en fin de compte. 
  • Les invités. Le festival a consacré un budget important aux invitations et fait un effort particulier pour que leur séjour leur soit agréable. C'est une réussite: ils sont venus nombreux (pas loin de 40 dont certains venus d'aussi loin que Toulouse, Strasbourg, Bordeaux ou Bruxelles!) et leurs retours sont très positifs, louant l’accueil à la fois professionnel et chaleureux, l'ambiance bon enfant et décontractée, l'accessibilité de toute l'équipe, mais aussi la qualité des échanges avec les jeunes et le public - malgré les points d'amélioration déjà cités ci-dessus. La plupart des invités ont déjà pris rendez-vous pour l'an prochain! 🙂
  • Les bénévoles. De nos jours c'est un point dur dans chaque manifestation: trouver des bénévoles motivés et en assez grand nombre. Une gageure donc, et dès lors une grandes réussites du festival: une belle équipe a été réunie et chacun a travaillé avec beaucoup de motivation, d'envie et de qualité. Des plannings avaient été préparés au préalable, mais les bénévoles ont su les adapter d'eux même quand c'était nécessaire selon les aléas des uns et des autres. Un immense bravo, et un immense merci, à eux!
  • L'organisation. Bien que certains aspects aient parfois moins bien marché, dans l'ensemble les défauts n'ont pas été remarqués. Les retours sur ce point sont très positifs: très bonne organisation logistique, horaires des séances respectées, repas et buvette de qualité, navettes bien organisées.
  • L'identité visuelle. Un grand bravo à notre graphiste Raph d'Ys dont le travail sur l'identité visuelle, à la fois original tout en respectant les idées des jeunes, a été maintes fois salué: le logo, le dossier de presse, l'affiche et le superbe programme!

Beaucoup de gens dans leurs retours nous comparent aux plus grands festivals en disant que le notre avait une qualité et une organisation comparable, mais avec la froideur des grandes structures en moins. Ils nous enjoignent à maintenir et pérenniser cet esprit d'échange, de partage et d'émulation bon enfant, décontracté et dynamique qui aura été la marque du Tout Court ! première édition 2017.

Je veux ici remercier l'ensemble des acteurs de cette belle aventure: les jeunes en premier lieu, ceux de Cinémacam, du BIJ et du lycée, les invités du festival pour leur déplacement et leur bonne humeur, mais aussi l'équipe de bénévoles, la mairie de Gisors et bien entendu l'ensemble de nos partenaires qu'ils aient aidé financièrement ou en nature. 

Une belle dynamique est lancée, qu'on va alimenter et pérenniser ces prochaines années!

Et je vous donne à tous rendez-vous l'année prochaine pour la deuxième édition du Tout Court ! festival du court-métrage de Gisors!

 

Permanent link to this article: http://toutcourtfestival.fr/index.php/2017/07/13/2975/